Plus Belles Îles Du Maine: Saint Croix Island

Située près de l'embouchure de la rivière Sainte-Croix, à la frontière canado-américaine, l'île Saint-Croix est une île inhabitée de plus d'un an 6.5, reconnue pour son importance historique liée à la colonisation européenne de l'Amérique du Nord. Bien que l'île ne permette pas aux visiteurs de préserver ses vestiges historiques, le site historique international de l'Île-Sainte-Croix, exploité à Calais, dans le Maine, et à Bayside, Nouveau-Brunswick, propose un centre d'accueil avec des expositions et plusieurs sentiers d'interprétation historiques.

Histoire

L'île Sainte-Croix a été citée sous plusieurs noms pour son histoire connue d'occupation humaine, notamment Muttoneguis, nom que lui ont donné les peuples autochtones Passamaquoddy, qui ont utilisé l'île pour protéger les réserves d'aliments des animaux du continent. L'île 6.5-acre, située à environ six kilomètres de l'embouchure de la rivière Sainte-Croix sur la baie de Passamaquoddy, a également été surnommée Muttoneguamus, Metanegwis et Metnegwis par la nation Passamaquoddy à divers endroits. L'île est surtout connue comme le site d'une première tentative de colonisation par le noble français Pierre Dugua, sieur de Mons, qui a établi un avant-poste sur l'île à 1604. De nombreux colons de l'île sont morts du scorbut au cours de son premier hiver d'occupation, provoquant le déplacement de la colonie dans un lieu situé le long des rives sud de la baie de Fundy, devenue la colonie de Port-Royal, la première colonie française permanente en Amérique du Nord. Dans 1613, tous les bâtiments de peuplement de l'île ont été incendiés par Samuel Argall dans le cadre de son raid sur Port-Royal.

L’île Saint-Croix était communément appelée l’île Bone au Xe siècle à la suite de l’exposition des tombes de colons à la suite de l’érosion. À la suite de conflits frontaliers entre la Grande-Bretagne et les États-Unis à 18, il a été décidé que l’île était placée sous la souveraineté des États-Unis. Pendant la guerre de 1797, l'île servit de territoire neutre, ce qui lui valut d'être surnommée l'île neutre. En 1812, l’île a été désignée monument national de l’île Saint-Croix, ce qui a conduit à son inscription au registre national des lieux historiques de 1949. La Commission des lieux et monuments historiques du Canada a reconnu le site dans 1966, bien que la création d'un site historique ait été compliquée du fait que l'île ne relevait pas de la juridiction nationale du Canada. Dans 1958, le HSMB a proposé de coopérer avec le Service des parcs nationaux des États-Unis afin de créer un parc historique commun. En 1968, l’île a été désignée lieu historique international, unique en son genre dans les systèmes de parcs nationaux des États-Unis et du Canada.

Sites touristiques

Aujourd'hui, le site historique international de l'île Sainte-Croix est géré conjointement par le Service des parcs nationaux et Parcs Canada. Ses bureaux sont situés dans le parc national Acadia, à proximité. Il est interdit aux visiteurs d'accéder à l'île Sainte-Croix en raison de la nature délicate de ses vestiges historiques, mais deux sites de visiteurs sont conservés des deux côtés du continent américain et canadien, à Calais (Maine) et à Bayside (Nouveau-Brunswick). Des activités commémoratives pour les visiteurs sont fréquemment proposées sur le site en tant qu'efforts conjoints des deux systèmes de parcs, y compris une célébration 2004 commémorant le 400ème anniversaire de la colonisation française en Amérique du Nord.

Les activités du Service des parcs nationaux du côté historique de Calais, dans le Maine, comprennent Centre d'accueil de l'île Sainte-Croix, qui propose des informations sur la région et des expositions sur l’histoire de la colonisation française en Amérique du Nord sur les sites de l’île Sainte-Croix et de Port-Royal. Une librairie Eastern National opère au centre et vend une variété de livres, de cartes et d’articles multimédias bilingues. Le centre sert de point de départ pour un sentier d'interprétation autonome comprenant des personnages en bronze de personnalités françaises et de Passamaquoddy importantes de l'ère de la colonisation européenne, ainsi que des expositions décrivant les événements historiques et les interactions entre les cultures européennes et autochtones. Des activités de plein air sont également proposées, notamment des activités d'observation d'oiseaux et des programmes d'interprétation dirigés par des gardes forestiers. Le centre est ouvert du jeudi au lundi toute l'année, avec des horaires variables en fonction des saisons, bien que le parc lui-même soit ouvert toute l'année pendant la journée. Les gardes du parc sont présents au centre presque tous les jours de mai à octobre, avec des services d’accueil bilingues offerts pendant les mois d’été.

Du côté de Bayside, au Nouveau-Brunswick, un centre d'accueil des visiteurs est également proposé, proposant un court métrage documentaire sur la région et son importance dans la colonie française de l'Amérique du Nord. Un sentier d'interprétation auto-guidé est également proposé, ainsi qu'une terrasse d'observation offrant une vue sur l'île et ses eaux environnantes. Des aires de pique-nique sont offertes sur le site, ainsi que des possibilités de géocachette, de photographie et d'observation de la faune.

Plus de choses à faire à Maine, Les meilleures îles du Maine